Archives de catégorie : Publications

Parution du 8e numéro de la revue Afrique : Archéologie & Arts

Afrique : Archéologie & Arts est une revue internationale annuelle, dédiée à l’archéologie et aux arts d’Afrique, en privilégiant dans l’étude des arts l’approche historique. Sur une centaine de pages, elle publie, en français et en anglais, des travaux originaux et inédits, ainsi que des synthèses sur des sujets donnés. Les manuscrits universitaires de qualité soutenus dans l’année y sont signalés sous forme de résumés.

Afrique : Archéologie et Arts

Sommaires des deux derniers numéros

Afrique : Archéologie & Arts n°8 – 2012

- Éditorial (Manuel Gutierrez)

- In memoriam Jean-François Saliège (1943-2012) (Alain Person)

- Le site acheuléen de Kef Sefiane. Un pavement d’origine anthropique dans le massif des Aurès (Algérie) (Nour-Eddine Saoudi)

- Pastoralist appropriation of landscape by means of rock art in Ennedi Highlands, Chad (Tilman Lenssen-Erz)

- Utilisation de la céramique d’origine somono et peul chez les pêcheurs bozo du Delta intérieur du Niger (Mali) (Alain Gallay)

- Le masque katotoshi des Bena-Mitumba (province du Lualaba, République Démocratique du Congo). Diffusion et origine des masques à bâtonnets du mukanda (Julien Volper)

- Les boîtes servant à la divination par les souris (Mathilde Buratti)

- Résumé et mention de quelques mémoires de Master soutenus en 2012 (Université de Paris I, France)

Afrique : Archéologie & Arts n°7 – 2011

- Éditorial (Manuel Gutierrez)

- Les cornes, la croix et les défenses. Essai sur trois masques du Moero (Julien Volper)

- Les masques en forme de cœur des zones forestières en Afrique centrale (François Neyt)

- Ndebele d’Afrique du Sud. Origine et parcours d’un style  » ethnique  » (Manuel Valentin)

- L’odyssée africaine d’un cordophone rudimentaire, le  » luth à pique intérieure  » (Catherine Baroin)

- Premières données sur le matériel céramique de la nécropole mégalithique de Wanar (Sénégal) (A. Delvoye, L. Laporte, H. Bocoum, J.-P. Cros, M. Diallo, V. Dartois, M. Lejay, L. Quesnel, F. Bertin)

- Thèse et Master soutenus en 2011

Contact : sylvie.amblard@mae.u-paris10.fr

Carine Constans

Responsable de communication de la MAE

More Posts

Parution du dernier numéro de Paléorient

Paléorient 38.1-2, 2012

Dossier thématique coordonné par
C. BRENIQUET, M. TENGBERG et E. ANDERSSON avec la collaboration de M.-L. NOSCH.

Préhistoire des Textiles au Proche-Orient

Commander 

 Sommaire

ANDERSSON STRAND E., BRENIQUET C., NOSCH M.-L. et TENGBERG M.  Introduction au dossier « Préhistoire des Textiles au Proche-Orient »/ Introduction to the file “Prehistory of Textiles in the Near East”

ANDERSSON STRAND E. The textile chaîne opératoire : Using a multidisciplinary approach to textile archaeology with a focus on the Ancient Near East

ALFARO C. Textiles from the Pre-Pottery Neolithic Site of Tell Halula (Euphrates Valley, Syria)

WENDRICH W. and RYAN P. Phytoliths and Basketry Materials at Çatalhöyük (Turkey) : Timelines of growth, harvest and objects life histories

NIEUWENHUYSE O.P., BARTL K., BERGHUIJS K. and VOGELSANG-EASTWOOD G. The cord-impressed pottery from the Late Neolithic Northern Levant : Case-study Shir (Syria)

SAÑA M. and TORNERO C. Use of Animal Fibres during the Neolithisation in the Middle Euphrates Valley (Syria) : An Archaeozoological Approach

ROOIJAKKERS C.T. Spinning Animal Fibres at Late Neolithic Tell Sabi Abyad, Syria ?

GOOD I. Changes in Fiber use and Spinning Technologies on the Iranian Plateau : A comparative and diachronic study of spindle whorls ca 4500-2500 BCE

LEVY J. and GILEAD I. Spinning in the 5th millennium in the southern Levant : Aspects of the Textile Economy

NIEUWENHUYSE O.P., BERGHUIJS K. and MÜHL S. A Late Neolithic ‘fishing net’ from Northern Iraq ?

THOMAS A. Restes textiles sur un clou de fondation de Gudea. Étude préliminaire

 

Varia

MUTIN B. Cultural Dynamics in Southern Middle Asia in the fifth and fourth millennia BC : A reconstruction based on Ceramic tradition

GRIGSON C. Size Matters – Donkeys and Horses in the Prehistory of the Southernmost Levant

GODER-GOLDBERGER M., CHENG H., EDWARDS R.L., MARDER O., PELEG Y., YESHURUN R. and FRUMKIN A. Emanuel Cave (Israel) : The Site and its Bearing on Early Middle Paleolithic Technological Variability

SMOGORZEWSKA A. Fire Installations in Household Activities. Archaeological and Ethnoarchaeological Study from Tell Arbid (North-East Syria)

Vient de paraître : « Nouveau regard sur la néolithisation » par Isabelle Sidéra

Nouveau regard sur la néolithisation. L’industrie osseuse de l’Anatolie au Bassin parisien via la Méditerranée

par Isabelle Sidéra

Collection Travaux de la Maison René-Ginouvès, n° 15, éditions De Boccard.

Ce livre explore le versant de la technologie des matières osseuses sur le parcours de la néolithisation. Le travail est construit autour des indicateurs que recèlent les matières premières, les techniques et les fonctions des objets, et d’une comparaison large, englobant l’Europe, la Méditerranée et le Proche-Orient.

La recherche des ruptures et des continuités amène plusieurs hypothèses fortes. L’idée d’un transfert presque intégral du système technique des matières osseuses du Pre-Pottery Neolithic B tel qu’on le voit dans la plaine de Konya dans le Néolithique ancien des Balkans et moins fortement dans le Cardial ibérique, est avancée. Dans ces trois lieux, une partie de la production pourrait être structurée de la même façon, autour d’une division du travail associée à une forme de corporatisme ou d’organisation professionnelle, qui renvoie à une inégalité sociale. Structure et physionomie de la production changent à la fin du Néolithique ancien, se réorganisant autour d’une production plus ordinaire et d’une nouvelle division du travail, peut-être sexuelle. Dans le Rubané, des objets comportent des signatures régionales, expression de réseaux de circulation des personnes, probablement des femmes, à l’intérieur de périmètres géographiques définis. L’hypothèse défendue est celle d’un système d’alliances intra-communautaires structuré au sein de grandes régions.

Isabelle Sidéra est chercheur au laboratoire Préhistoire et Technologie.

106 p., ill., 15,7 x 24, 2012 / Prix : 20 € / ISBN : 978-2-7018-0329-6 / ISSN : 1954-863X

Carine Constans

Responsable de communication de la MAE

More Posts

Vient de paraître : « Haradum III » par Christine Kepinski

Haradum III. Haradu forteresse du moyen Euphrate iraquien (XIIe-VIIe siècles av. J.-C.)

par Christine Kepinski, avec les contributions de Philippe Clancier et Aline Tenu

Collection Travaux de la Maison René-Ginouvès, n° 14, éditions De Boccard.

Haradu, forteresse quadrangulaire aux angles parfaitement orientés, se présente comme un camp fortifié ; ses remparts à caisson délimitent un espace non construit. Sa fondation remonte à l’époque médio-assyrienne comme l’attestent les sources écrites et en particulier la découverte, sur le site même, de deux tablettes économiques portant deux éponymes du XIIe siècle av. J.-C. De nombreuses tombes y ont été installées mais une seule a fait l’objet d’un soin tout particulier. Aménagée à l’intérieur de deux caissons de l’enceinte et construite en même temps qu’eux, il s’agit de la sépulture d’un personnage de haut rang, vraisemblablement responsable de la forteresse.

Haradu fait partie d’un système défensif mis en place par les Assyriens le long du moyen Euphrate ou sur des îles, pour faire obstacle aux Araméens ; il révèle l’étendue du territoire de cette grande puissance et témoigne de la violence des affrontements. Sa culture matérielle est un vrai syncrétisme où se mêlent un substrat local aux racines anciennes, des emprunts aux grandes puissances qui ont contrôlé le pays de Suhu, essentiellement la Babylonie et l’Assyrie, et divers objets et éléments importés du Levant à l’Iran. Tour à tour aux mains des Assyriens et des Araméens, elle demeure un bon laboratoire d’observation de leur interaction. Dans ses niveaux les plus récents, Haradu révèle le développement d’une culture homogène partagée par de nombreuses régions, confortant la constitution d’un véritable empire.

Haradum III met un terme à la publication définitive des travaux menés en Iraq sur le site de Khirbet ed-Diniyeh, entre 1981 et 1988, par Christine Kepinski, dans le cadre des fouilles de sauvetage de Haditha. Il apporte de nouvelles informations sur les périodes mal documentées de la fin de l’âge du Bronze puis de l’âge du Fer ainsi que sur une région également peu connue, entre monde assyrien et babylonien, au contact de la steppe, des nomades et sur de grands axes commerciaux.

Christine Kepinski, Philippe Clancier et Aline Tenu sont chercheurs au laboratoire ArScAn, équipe Histoire et Archéologie de l’Orient Cunéiforme.

300 p., ill., 21 x 29,7, 2012 / Prix : 35 € / ISBN : 978-2-7018-0313-5 / ISSN : 1954-863X

Carine Constans

Responsable de communication de la MAE

More Posts