Archives de catégorie : Manifestations

Travail et Société : la part du féminin / The Role of Women in Work and Society – Novembre 5-7, 2014 Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Colloque international organisé par Brigitte Lion (Université de Lille 3, HALMA-IPEL) et Cécile Michel (CNRS, ArScAn-HAROC, Nanterre)

Colloque_PART-FEMININLe colloque a pour ambition d’envisager les occupations économiques dans lesquelles interviennent des femmes, dans une perspective du genre, sur les trois millénaires d’histoire proche-orientale, en faisant participer une trentaine de chercheurs de divers pays. En France, l’histoire des femmes a connu un grand essor depuis une trentaine d’années, mais les recherches sont concentrées sur l’Occident. Or, dans le domaine très vaste de l’histoire mésopotamienne, il existe de nombreuses études ponctuelles en histoire des femmes et du genre, mais encore peu de synthèses. L’histoire économique est, par ailleurs, un domaine bien représenté en assyriologie, du fait de la conservation de dizaines de milliers de tablettes d’argile enregistrant des opérations administratives, des contrats, ainsi que des actes relevant du droit familial. En dépit de cette richesse, l’histoire du travail est restée un parent pauvre de l’histoire économique.

French historians are concerned by women’s history since thirty years, but studies are manly dealing with the Occident. For the ancient Near East, there is now a great deal of limited studies on women and gender history, but few syntheses. Furthermore, economic history is well represented in Assyriology, thanks to the good preservation of dozen of thousands of clay tablets recording administrative operations, contracts and acts dealing with family law. Despite these voluminous sources, the topic of work has not been much addressed. The thirty participants of this conference will examine the various economic occupations involving women, in a gender perspective, over the three millennia of Near Eastern history.

Novembre 5-7, 2014  Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Salle des conférences, bâtiment B

Programme et abstracts du colloque

Laurence Quinty

Chargée de partenariats et valorisation à la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès

More Posts

Le Prix de thèse de la MAE 2014 a été décerné à Sylvie Beaud

remise-de-prix-cuneiforme_PrixTheseMAE_2014-4La thèse de Sylvie Beaud, intitulée Masques en parade. Étude d’une identité Han à la jonction du politique et du rituel : l’exemple du Théâtre de Guan Suo (Yunnan, Chine), s’intéresse au théâtre de masques joué par les Hans de Yangzong, dans le  Yunnan, au sud de la Chine. Au-delà de la question identitaire, Sylvie Beaud se saisit de ce théâtre de masques pour étudier les questions de patrimoine, de patrimonialisation et de mise en tourisme, le rôle de la parenté dans la transmission de ce théâtre, les liens existant entre les rituels, le territoire et la capacité à fabriquer de la cohésion sociale. Elle étudie également l’État chinois multiethnique et la politique à l’égard des minorités.

En lui décernant son prix, le comité éditorial de la MAE a distingué l’originalité de la thèse, sa dimension historique et son ambition englobante, ainsi que sa qualité d’écriture.

Prix_these_11Le prix, d’un montant de 1500 euros est destiné à sa publication dans la collection « Sociétés humaines dans l’histoire » coéditée par les Editions de la MAE et les Presses universitaires de Paris Ouest. Le prix a été remis le 20 octobre 2014 par Frédéric Hurlet et Isabelle Rivoal, respectivement directeur et directrice-adjointe de la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès, à l’occasion de la rentrée littéraire de la MAE. C’est Madame Brigitte Baptandier, ethnologue et sinologue au laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (UMR 7186 LESC) et sa directrice de thèse, qui a reçu le prix au nom de Sylvie Beaud, actuellement chercheuse associée à l’Institut de recherche de la Maison franco-japonaise, à Tokyo.

Présentation des travaux de Sylvie Beaud sur le site de l’UMR 7186- LESC

Laurence Quinty

Chargée de partenariats et valorisation à la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès

More Posts

Les sociétés tardiglaciaires de Grande-Bretagne – vendredi 17 octobre 2014 à la MAE

Affiche 17oct14 verticalOxfordA4Dans le cadre du séminaire sur l’économie des chasseurs-cueilleurs du Tardiglaciaire en Europe du Nord (13-17 octobre 2014),

Le Professeur Nick Barton (University of Oxford) et William Mill (PhD student – University of Oxford) présenteront leurs recherches sur les sociétés tardiglaciaires de Grande-Bretagne,
le vendredi 17 octobre 2014, à partir de 10h,
dans la salle du conseil de la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès (4ème étage), sur le campus de l’université Paris Ouest Nanterre.

Le séminaire réunit des chercheurs de l’université d’Oxford,  de l’UMR 7055 – Préhistoire et technologie (CNRS-Université Paris Ouest) et de l’équipe Ethnologie préhistorique de l’UMR 7041-ArScAn (CNRS-Université Paris 1-Université Paris Ouest).

Il a pour principal objectif de confronter les connaissances et les approches de chercheurs britanniques et français sur les questions liées aux économies et aux modes de vies des dernières sociétés paléolithiques du Nord de l’Europe (15 000-10 000 avant le présent).

Cette démarche, originale et inédite, proposera deux sessions de travail en 2014. La première, en France, et la seconde, en Grande-Bretagne, comporteront chacune des communications orales, des séances d’étude de matériel archéologique et des séances de démonstration et d’initiation à la taille du silex. Le volet français du séminaire se tiendra à Nanterre et sur le site archéologique de Pincevent.

Les communications sont ouvertes à tous les publics, chercheurs comme étudiants. Elles permettront, via un regard historiographique et épistémologique critique, de confronter les apports et (parfois) les limites de nos méthodes d’étude et nos modèles interprétatifs.

Coordinateurs du séminaire:
Ludovic Mevel, Olivier Bignon-Lau (CNRS UMR 7041 Ethnologie préhistorique)
William Mills, Nick Barton (University of Oxford– Institute of Archaeology)

Laurence Quinty

Chargée de partenariats et valorisation à la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès

More Posts

Rentrée littéraire de la MAE / 20-23 octobre 2014

Affiche-rentree-Litteraire-2014-redLa Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès est heureuse de vous convier à sa première rentrée littéraire qui se déroulera du 20 au 23 octobre 2014 de 17h à 19h, dans la salle du Conseil de la MAE (4e étage)

Programme de la manifestation

Lundi 20 octobre – 17h-19h
« Quand les scientifiques passent à table »
Séance animée par Philippe Erikson (LESC)

Jean-Pierre HASSOUN présentera : Restaurants en ville, (J.P. Hassoun, éditeur invité), Ethnologie Française, XLIV, n°1, janvier 2014
Nicolas MONTEIX présentera : Cuisines et boulangeries en Gaule romaine, (S. Mauné, N. Monteix, M. Poux, dir.), Gallia, 70, 1, 2013

19h Remise du Prix de thèse de la MAE  par Frédéric Hurlet et Isabelle Rivoal (direction de la MAE)
Suivi d’un apéritif convivial
Table de présentation des revues hébergées à la MAE

Mardi 21 octobre – 17h-19h
« Comment faire sens »
Séance animée par Isabelle Rivoal (LESC, directrice scientifique adjointe MAE) en partenariat avec les Presses Universitaires de Paris Ouest

Jean-Michel SALANSKIS présentera son ouvrage :  Partage du sens. Une présentation de l’ethanalyse, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2014
Augustin BERQUE présentera son ouvrage : La Mésologie : pourquoi et pour quoi faire ?, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2014

Suivi d’un apéritif convivial
Table de présentation des parutions des PUPO

Mercredi 22 octobre – 17h-19h
« Archéologie des mythes, archéologie ‘mythique’ »
Séance animée par Pierre Rouillard (ArScAn)

Jean-Paul DEMOULE présentera son ouvrage : Mais où sont passés les Indo-Européens ? Aux origines du mythe de l’Occident, Le Seuil, 2014

Claudine KARLIN et Michèle JULIEN présenteront :
– Un automne à Pincevent, Le campement magdalénien du niveau IV 20, M. Julien et C. Karlin, dir., Bulletin de la Société Préhistorique Française, mémoire 57, 2014
– Pincevent (1964-2014). 50 années de recherches sur la vie des Magdaléniens, ouvrage co-édité par le Centre archéologique de Pincevent (CAP) et la Société préhistorique française (SPF)
avec la présence de Michèle BALLINGER, qui a réalisé les crayonnés et aquarelles.

Suivi d’un apéritif convivial
Table de présentation des éditions De Boccard, des éditions de la MAE, des @rchéo-éditions et des dernières parutions d’archéologie à la MAE

Jeudi 23 octobre – 17h-19h
« Empires et mondialisation : réflexions sur l’histoire globale et l’universalisme »
Séance animée par Frédéric Hurlet (ArScAn, directeur de la MAE)  en partenariat avec le LABEX « Les Passés dans le présent »

Hervé INGLEBERT présentera son ouvrage : Le Monde, l’Histoire. Essai sur les histoires universelles, PUF, 2014

Gabriel MARTINEZ-GROS présentera son ouvrage : Brève histoire des empires. Comment ils surgissent, comment ils s’effondrent,Le Seuil, 2014

Suivi d’un apéritif convivial
Table de présentation des publications de la Société d’ethnologie et des dernières parutions en histoire et en ethnologie de la MAE et du LABEX

PUPOlabex-passes-present-logo

Laurence Quinty

Chargée de partenariats et valorisation à la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès

More Posts

Penser / classer les collections techniques – Séminaire de recherche 2014-2015

Ce séminaire de recherche propose de réfléchir à la manière dont ont été ou sont aujourd’hui pensées les collections techniques – objets, vestiges archéologiques, textes, ouvrages – par les conservateurs et concepteurs d’exposition ou par les chercheurs. La réflexion portera d’une part, sur les modes de constitution de ces collections, d’autre part sur la méthodologie de la recherche développée en vue de leur étude.

Le séminaire se tiendra sous forme de 6 demi-journées de 14 à 18 h, aux dates suivantes :  3 octobre, 21 novembre, 12 décembre, 23 janvier, 13 février et 20 mars.

La première séance du séminaire se tiendra le vendredi 3 octobre, de 14h à 18h, au Centre Alexandre Koyré, 27 rue Damesme, 75013 Paris, autour de la question des échantillons, en présence de :

– Nadine Besse et Sylvain Besson, Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne : « La collection d’échantillons textiles du Musée d’Art et d’Industrie : état des lieux »
– Isabelle Laboulais, Université de Strasbourg – EA 3400 : « Exposer les collections de minéraux : les choix de l’École des mines entre la fin de l’Ancien Régime et la Restauration »

Les séances suivantes auront lieu à l’université Paris-Diderot – Paris 7 dans le 13e arrondissement.

Présentation et programme du séminaire 2014-2015

Laurence Quinty

Chargée de partenariats et valorisation à la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès

More Posts

11e colloque de la MAE « Le Funéraire. Mémoire, protocoles, monuments »

Du 18 au 20 juin 2014

Colloque annuel de la MAE organisé par Grégory Delaplace (LESC) et Frédérique Valentin (ArScAn)

Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Salle des conférences – bât. B
Entrée libre
 

CONSULTER LE PROGRAMME

affiche-coll-MAE-BLOG

À plus d’un titre, la question du funéraire est un lieu commun de l’archéologie, de l’histoire et de l’anthropologie. À plus d’un titre car, dans un premier sens du terme, l’étude des pratiques, idées et artefacts mobilisés par une société donnée à la mort de l’un de ses membres est un sujet classique – un topos – de ces disciplines. Les sépultures données à leurs défunts par les sociétés du passé sont parfois les seules traces à travers lesquelles il nous est possible aujourd’hui de les étudier : miroir des activités économiques et de la vie quotidienne, indice de l’organisation sociale, le funéraire a constitué de fait le lieu par excellence de la recherche archéologique depuis ses débuts. Les historiens et les anthropologues, pour leur part, ont mis à profit l’accès simultané aux vestiges et aux témoignages dont ils bénéficiaient pour étudier dans une perspective comparative « l’idéologie funéraire » (Vernant 1989) des sociétés du passé et du présent ; la forme donnée à la sépulture ainsi que les discours sur la mort et l’au-delà traduisent dans ce cas la place donnée au mort dans une société donnée.

De fait, dans un autre sens du terme, le funéraire est un « lieu commun » de ces disciplines en tant qu’il est simultanément envisagé dans des perspectives théoriques et méthodologiques différentes par l’archéologie, l’histoire et l’anthropologie. Si chacune de ces disciplines bénéficie pour ses propres recherches des résultats obtenus par les autres, ce « lieu commun » du funéraire a rarement donné lieu à des discussions partagées. Lorsque celles-ci ont eu lieu, elles ont généralement pris la forme de dialogues rapprochant ces disciplines par paires : entre archéologues et historiens (Gnoli et Vernant 1982), entre historiens et anthropologues (Gordon et Marshall 2000), ou entre archéologues et anthropologues (Humphreys 1981 ; Valentin, Rivoal, Thévenet, Sellier 2014).

À l’occasion de son colloque annuel, la Maison Archéologie & Ethnologie propose de relever le défi d’une discussion inédite entre archéologues, historiens et anthropologues autour des enjeux du funéraire à travers les sociétés humaines. Ce colloque proposera un nouvel état des lieux de la recherche sur cette question croisant les approches des disciplines représentées dans la Maison, tout en servant de point de départ à de nouvelles perspectives comparatives entre celles-ci.

Contacts
frederique.valentin@mae.u-paris10.fr
gdelaplace@u-paris10.fr

Carine Constans

Responsable de communication de la MAE

More Posts