Vient de paraître : « Nouveau regard sur la néolithisation » par Isabelle Sidéra

Nouveau regard sur la néolithisation. L’industrie osseuse de l’Anatolie au Bassin parisien via la Méditerranée

par Isabelle Sidéra

Collection Travaux de la Maison René-Ginouvès, n° 15, éditions De Boccard.

Ce livre explore le versant de la technologie des matières osseuses sur le parcours de la néolithisation. Le travail est construit autour des indicateurs que recèlent les matières premières, les techniques et les fonctions des objets, et d’une comparaison large, englobant l’Europe, la Méditerranée et le Proche-Orient.

La recherche des ruptures et des continuités amène plusieurs hypothèses fortes. L’idée d’un transfert presque intégral du système technique des matières osseuses du Pre-Pottery Neolithic B tel qu’on le voit dans la plaine de Konya dans le Néolithique ancien des Balkans et moins fortement dans le Cardial ibérique, est avancée. Dans ces trois lieux, une partie de la production pourrait être structurée de la même façon, autour d’une division du travail associée à une forme de corporatisme ou d’organisation professionnelle, qui renvoie à une inégalité sociale. Structure et physionomie de la production changent à la fin du Néolithique ancien, se réorganisant autour d’une production plus ordinaire et d’une nouvelle division du travail, peut-être sexuelle. Dans le Rubané, des objets comportent des signatures régionales, expression de réseaux de circulation des personnes, probablement des femmes, à l’intérieur de périmètres géographiques définis. L’hypothèse défendue est celle d’un système d’alliances intra-communautaires structuré au sein de grandes régions.

Isabelle Sidéra est chercheur au laboratoire Préhistoire et Technologie.

106 p., ill., 15,7 x 24, 2012 / Prix : 20 € / ISBN : 978-2-7018-0329-6 / ISSN : 1954-863X


Carine Constans

Responsable de communication de la MAE

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *