Echange d’expériences autour des textes anciens édités en ligne

Dans le cadre du séminaire de méthodologie du master d’Archéologie de Paris Ouest et du Thème transversal Outils et Méthodes de la recherche de l’UMR ArScAn

une séance de réflexion est proposée autour de deux interventions :

Jeudi 6 décembre 2012, 14 h – 16 h

MAE, rez-de-jardin, salle 1

Bertrand Lafont (laboratoire ArScAn, Histoire et Archéologie de l’Orient cunéiforme) : « Dix ans de développement du projet international Cuneiform Digital Library Initiative »

Les milliers de tablettes d’argile en écriture cunéiforme provenant des civilisations de l’ancienne Mésopotamie (Irak actuel) et des régions voisines constituent les plus anciens textes de l’histoire de l’humanité (les tout premiers datent de 3350 avant notre ère) et un patrimoine culturel à la fois d’une grande richesse et d’une grande fragilité. On estime aujourd’hui à plus de 500 000 le nombre de ces documents qui sont par ailleurs extrêmement dispersés dans de multiples musées et collections à travers le monde.

Le projet Cuneiform Digital Library Initiative, lancé au début de ce siècle, vise à la création sur internet d’un « musée virtuel » destiné à rassembler, présenter, valoriser cet énorme ensemble documentaire et à mettre en place des outils de recherche performants à destination tant des chercheurs que du public non spécialisé. Ce conservatoire numérique de la documentation cunéiforme s’attache à présenter la forme des documents (images), leur contenu (textes) et le plus grand nombre possible d’informations indexées destinées à faciliter les recherches, l’un des objectifs étant de pouvoir offrir un accès le plus direct possible aux sources elles-mêmes.

Après une dizaine d’années de fonctionnement du projet, on en présentera ici les principales modalités, procédures et caractéristiques techniques, ainsi qu’un rapide bilan et quelques perspectives actuelles de développement.

Marie-Caroline Livaditis (UMR ArScAn, Archéologie du monde grec et Systèmes d’Information) : « Les bases de données papyrologiques sur Internet »

Cette communication tentera d’aborder les ressources internet utiles à l’étude des papyri à travers quelques exemples. Tout d’abord, la base de données en ligne papyri.info, née de la réunion de deux projets distincts de ressources papyrologiques en ligne. Elle se fonde sur la collaboration de plusieurs institutions, mais également sur celle de la communauté des chercheurs. Elle permet la consultation des papyri et ostraca grecs ainsi que latins. Des traductions et photographies en haute définition sont parfois disponibles. Le portail interdisciplinaire Trismegistos.org constitue un autre outil de recherche puisqu’il propose des informations complémentaires sur les ressources papyrologiques et épigraphiques en langues démotique, grecque et latine, sur la géographie et les personnages mentionnés dans les textes.

 


Virginie Fromageot-Lanièpce

Ingénieur d’études – CNRS
Equipe ArScAn-Archéologie du Monde grec et systèmes d’information
UMR 7041 Archéologies et Sciences de l’Antiquité
CNRS – Université de Paris I – Université de Paris Ouest – Ministère de la Culture
Maison René Ginouvès, Nanterre

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *