Exposition « Du sel et des hommes : approches ethnoarchéologiques » par Olivier Weller

Inauguration de l’exposition le mardi 27 septembre à 12 h

Hall de la MAE

Suivie d’une conférence d’Olivier Weller (laboratoire Trajectoires) à 12 h 30 – MAE, rez-de-jardin, salle 2

A mi-chemin entre archéologie et ethnologie, cette exposition photographique retrace le parcours d’un chercheur à la poursuite d’un objet de recherche éminemment soluble, le sel.

Si le sel représente aujourd’hui un bien courant, une substance quasi inépuisable, aussi bien alimentaire qu’industrielle, il n’en a pas été de même dans de nombreuses sociétés préindustrielles. En privilégiant une approche ethnoarchéologique autour d’un objet de recherche à jamais disparu, il a été possible à la fois de construire un référentiel général des techniques de fabrication du sel, mais également, directement sur le terrain ethnographique, de documenter des formes d’exploitation (et de déchets) insoupçonnées et ainsi rechercher, sur le terrain archéologique, de nouveaux témoins d’exploitation ou revenir sur la fonction de certains vestiges. Plus encore, cette approche nous a permis d’avancer de nouvelles hypothèses sur la place de cette substance irremplaçable aussi bien dans la sphère domestique, technique que socio-économique.

A travers deux terrains ethnographiques, l’un en Nouvelle-Guinée (Indonésie et Papouasie Nouvelle-Guinée, Océanie) et l’autre en Moldavie (Roumanie, Europe), le sel produit, utilisé et manipulé revêt des fonctions bien diverses depuis le pain de sel standardisé utilisé dans les paiements, les échanges cérémoniels, voir comme monnaie primitive, et capable de circuler sur de longues distances à côté d’autres biens fortement valorisés, à un bien domestique et technique abondant sur place (sous forme de saumure) intensément exploité aussi bien pour la conservation alimentaire, l’alimentation animale, les usages thérapeutiques ou symboliques et, il y a encore peu de temps, pour la production de sel en bloc destiné à l’échange.

Exposition réalisée par le service « Arts graphiques et multimédia » de la MAE.


Carine Constans

Responsable de communication de la MAE

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *