Séminaire Transferts techniques dans les sociétés non industrielles passées et présentes

Prochaine séance  : Parviz Mohebbi (UMR 7528 Mondes iranien et indien) :

« La circulation et la connaissance des objets techniques européens en Iran »

Jeudi 23 janvier de 16 h 30 à 18 h 30, à l’Univ. Paris 7 – Bâtiment Olympe de Gouges – salle 115

8 rue Albert Einstein 75013 Paris

Organisateurs du séminaire : Yoshio Abé – Sophie Archambault de Beaune, Université Jean-Moulin Lyon III & UMR 7041 ArScAn Nanterre – Cozette Griffin-Kremer – Liliane Hilaire-Perez, EHESS & Université Paris-Diderot Paris VII – Haris Procopiou, Université Panthéon-Sorbonne Paris I-UMR 7041 ArScAn.

Nous nous intéressons aux modalités de circulation des savoir-faire et des objets techniques – à l’état de matières premières, d’ébauches ou de produits finis – dans les sociétés non industrielles, y compris les sociétés sans écriture passées ou présentes. Ces transmissions peuvent s’opérer d’un groupe voisin à un autre, par emprunt ou diffusion, mais aussi d’une génération à l’autre. De plus, les techniques font l’objet d’adaptation à des besoins différents ou de perfectionnements. Enfin, les circulations peuvent marquer des arrêts. Ce sont les arythmies mises en évidence par Jean Guilaine au Néolithique. En étudiant des cas concrets, nous examinerons ce que l’on peut percevoir de ces différentes modalités, à partir des traces matérielles et des sources textuelles à notre disposition. Nous verrons les difficultés que rencontrent l’archéologue et l’historien pour reconnaître ces transferts, plus faciles à appréhender en contexte anthropologique actuel.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Contact : Sophie Archambault de Beaune (sophie.de-beaune@mae.cnrs.fr)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *