La MAE reçoit… Lorenzo Calvelli (Université de Venise)

« Cola di Rienzo et la Lex de imperio Vespasiani. Anciens et nouveaux problèmes »

Jeudi 15 novembre à 13 h 30

MAE, 2e étage, salle 211G
 
La Lex de imperio Vespasiani constitue l’un des documents les plus importants pour la reconstruction de l’histoire de la Rome antique et, en particulier, de la période marquée par le passage de la République à l’empire. Le principat de Vespasien représente en effet la conclusion d’un long processus de transition, qui voit l’abandon définitif d’un système politique de nature oligarchique, au profit d’un nouveau régime autocratique. L’importance de ce document, connu uniquement par l’épigraphie, sous la forme d’une monumentale inscription de bronze, dont la première partie est aujourd’hui mutilée, fut perçue dès l’époque médiévale. L’attention de la critique s’est récemment portée, en particulier, sur l’utilisation idéologique dont furent l’objet aussi bien le texte de la loi que son support épigraphique, à partir du pontificat de Boniface VIII, à la fin du XIIIe et au début du XIVe siècles.
Le premier objet de cette conférence sera d’examiner le contenu de la Lex de imperio Vespasiani à la lumière des sources contemporaines et postérieures, qui témoignent de la concentration des pouvoirs institutionnels dans la personne de l’empereur. Dans la seconde partie, il s’agira d’analyser l’épisode le plus fameux de la fortune de ce document. La scène se déroule à Rome vers 1346 et a pour protagoniste Cola di Rienzo. Ce dernier prépare dans la basilique Saint-Jean-de-Latran une mise en scène complexe, destinée à mettre en exergue son interprétation du document juridique, qu’il expose à un public vaste et hétérogène.

Carine Constans

Responsable de communication de la MAE

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *